ARRÊTÉ AUTORISATION PRÉFECTURE

     Après le si beau retour de Familles et Ressources à l'HETS de Genève, nous recevons un appel du département.

     Nous avons attendu plus d'un an, puisque la demande d'habilitation en Recommandée date du 02 mai 2018, en partageant des ateliers sur le Lieu INTERGÉNÉRATIONNEL de Vie Ensemble, dans le cadre d'une avancée novatrice.
     L'arrêté tant attendu permettait aussi de finaliser une demande de prêt bancaire.

     Avant-hier, soit vendredi en fin de journée, la longue attente porte ses fruits. L'arrêté d'autorisation est effectif pour... le 01 juin. Soit dans 6 jours, juste le temps de faire le prêt bancaire et de signer la vente.
     Hier, soit samedi, dans le boîte au lettre, le refus du service de l'autonomie de porter le Lieu de Vie pour les Personnes âgées. Soit une moitié de LIVE...

     OPINIÂTRETÉ, nous t'avions, il y a longtemps nommée, nous faisons appel à toi, une nouvelle fois.   

     Ce sera donc une tarte à la fraises, sans fraise! Enfin, pour le moment. 
     Le temps que le monde change et une solution sera trouvée.

    Comme le dit si bien Rav Yehia Benchtrite, l'homme est un cercle. Restons donc centrés.
   

FAMILLES&RESSOURCES Genève

    Ouverture de journée avec des présentations riches de sens par les étudiants de l'HETS. 
   C'est l'investissement de son temps, et de la recherche de solutions, au travers d'"Escapades Familiales", une association d'étudiants et enseignants Suisse, et des compétences avec "OBB", afin de trouver des solutions d'accueil au travers d'un témoignage touchant.

      Des interventions apportant toujours des idées transposables ou prêtes à apporter une plus grande richesse à des actions naissantes.

QUAND VIENT NOTRE TOUR
      Et puis, arrive le moment de notre présentation dans l'amphithéâtre. 
     Nous ne pouvons que remercier l'accueil que nous avons eu de tous, par deux Standing Ovation, qui nous ont nourri d'une émotion sans nom. 

     Cela nous rappelle quel fut ce parcours LIVE, si souvent mis à mal dans son chemin de construction, et qui, aujourd'hui encore, doit soulever des montagnes de peurs, de lenteurs et de négation de la part de nos dirigeants décideurs. 
     Le risque ne devient pour eux appréciable que s'il n'existe plus, c'est à dire, s'il entre parfaitement dans les cases de constructions déjà établies.  

QUELQUES MOTS D'INTERVENANTS ou de référence énoncée
     "le groupe doit être une ressource et non une contrainte", service BICEPS, Genève.
     "Je t'aiderais si tu es d'accord de m'aider à t'aider", Théodore CHERBULIER.
     "La séparation est une condamnation".
     "Prendre le risque de se rencontrer, même si ça va bien", Christophe LECOINTRE.
     Dans l'accueil: "se préparer à ne rien savoir", SEMOh main tenant, chef de service.

   LIVE remercie la qualité des interventions et l'animation faites par Christophe LECOINTRE, mais aussi Jerôme DELFORTRIE, sans omettre le crayon humoriste de PAVO.


LE GRAND RENDEZ-VOUS DE GENÈVE

     "La co-construction d'un projet: pour transcender le mythe et donner corps à la réalité"
    Nous l'avions annoncé dans notre blog du 27 juillet 2017, et en moins de deux ans: -"La proposition de présenter LIVE à la tribune" de "Familles&Ressources" à Genève, sur le thème: "La co-construction dans la diversité: mythe ou réalité".

     Cela se passera sur le site de la Haute-école de travail social de Genève:

     Programmation:


LES TEMPORALITÉS

   Si une demande d'habilitation a pu être déposée début mai 2018 au Conseil départemental, il est à noter qu'à ce jour nous sommes toujours dans l'attente d'une suite, d'une visite afin de concrétiser trois années d'un engagement et d'un investissement considérable. cela, tant sur le plan humain que financier.
      En effet, les enquêtes de terrain, les visites de sites, les projections constructives, les évaluations de faisabilité dans un cadre de tarification acceptable mais aussi de cohérence d'accueil des publics considérés, nous ont véritablement mis à l'épreuve de recommencements perpétuels. 
     Il faut également prendre en considération une volonté d'être dans un cadre légal sans faille afin de pérenniser un concept pouvant essaimer sur les territoires ruraux, sans prendre le risque de perdre son identité. Sans prendre le risque d'amoindrir le confort des personnes accueillies sous couvert de normes et de règles qui n'ont de sens que dans les méandres d'une non-responsabilisation de notre métier.
     Un cadre légal, dont nous remercions les personnes qui ont investi l'esprit même de LIVE de part leurs engagements, afin que cette unité puisse prendre vie et sens.
     Pour autant, toutes les instances qui ont accompagnées LIVE dans sa construction, sa naissance (conseil d'administration, bureau, avocat, banquier) restent en suspends face à une temporalité départementale qui nous échappe. Et, malgré le fait qu'un article du journal de La Montagne du 25 mars (première page) déplore toujours une problématique du département à trouver des places pour accueillir des jeunes, les réponses tardent, depuis maintenant bientôt huit mois.
     L'article précise que, malgré 23 nouveaux accueillants familiaux (soit environ 69 places pour jeunes) embauchés en 2018 après un appel à 50 accueillants, "il en faudrait une trentaine de plus" (direction enfance, famille insertion). Cependant, nous ne sommes toujours pas habilités.
 Pourtant, nous sommes en capacités à revendiquer un fonctionnement intergénérationnel, social et territorial, dans un équilibre budgétaire normalisé, et surtout avec un potentiel de développement d'emplois temps pleins et d'équipe professionnelle riche de compétence. Ainsi, pourront être accompagnés, et sereinement encadrés, les personnes accueillies, notamment les personnes âgées pour un coût minimal, dans un cadre rural, familial et chaleureux. 
     Il ne nous reste plus qu'à attendre une visite prévu pour le premier site de la commune de Bonnefond, à destination des jeunes de plus de 14 ans en assistance éducative le 19 avril 2019, "Les MENHIRS". Ainsi, le coup d'envoi sera donné pour préparer l'ouverture à l'accueil des personnes âgées sur le site "Les TILLEULS" et ses Ateliers découvertes avant le troisième, pour les 0/7 ans "Chez NOUNE", dans un havre de nature reconstituant.

PRÉSENTATION D'UNE COMMUNE ACCUEILLANTE

     L'attachement à notre concept, afin que le sens soit porté dans l'action, nous a permis d'appréhender un parcours fait de reconstructions incessantes.
     En effet, des accords sur des sites, demandant une réflexion globale (Possibilité des accueils en accord avec les besoins de partage, mais aussi d'autonomie. Logistique en rapport avec une envie de développer la notion de revitalisation des territoires ruraux. Financement, aménagement, prévisionnel et état des besoins...) dans une temporalité significative, mais sans possibilité d'aboutissement. Ainsi, de part des relations, quelques fois trompeuses, avec des vendeurs versatiles ou peu scrupuleux, il aura fallut reprendre plusieurs fois le dossier d'installation dans son entier. Jusqu'au jour, où, dépités d'une énième visite infructueuse et trompeuse, nous avons pris le chemin de la montagne corrézienne par le village de Bonnefond (19170).
     Après que la commune ait compté 900 habitants à la fin du 19ème siècle, elle n'en compte aujourd'hui plus que 115. Les activités sont: l'agriculture, l'activité forestière et le tourisme (Nature, sites anciens et empreints d'une histoire chargée, randonnées multiples à chaque pas que l'on fait sur des parcours parfaitement entretenus, fontaines innombrables et parfois dites magiques, en tout cas médicinales, d'une époque peut-être encore non-révolue, faune étonnante...).
                                                                         https://fr.wikipedia.org/wiki/Bonnefond
     C'est l'histoire d'une rencontre qui mène à un échange, un partage, et, de ce fait, aux possibles. La vie est ainsi faite de moments privilégiés, comme autant de bulles d'oxygène suivant les périodes d'apnées. 
     Nous sommes sur un véritable territoire rural qui recherche, comme ses homologues, de nouvelles ressources afin de relancer la vie et que plus rien ne meurt. 
     C'est le sens même de notre démarche, de ce chemin de croix, malgré toutes les incantations étatiques dont les écrits abondent au travers d'une urgence à trouver des solutions, des fonctionnements nouveaux. Les décrets, les schémas départementaux, nous parlent de ces besoins, pour les jeunes défavorisés, pour les personnes âgées isolées, usées par la vie et le manque de considération mais aussi de ces territoires qui se dépeuplent.
     Ici, un Maire l'entend. Il dépasse la condescendance car il partage le sens même de notre réalité, de la sienne, de sa commune. Il devient le relais à une cristallisation dans la mesure de  ses possibles en utilisant tous les outils qui lui sont conférés. 
     -"Il nous faut trouver les ressorts d'une citoyenneté active et partagée, ce sera l'un de nos défis collectifs à relever pour les mois et les années à venir. Cela nous concerne tous individuellement et collectivement. 
    L'élu doit comprendre le projet, l'analyser et avoir un rôle de facilitateur: socialement, en expliquant le projet pour faire disparaître les préjugés qui n'ont d'autres fondements que dans la xénophobie, le déni des différences et l'ignorance. Matériellement, en essayant de favoriser les contacts et estomper les difficultés pour les acquisitions foncières. Administrativement, en pesant de son peu d'autorité pour pallier la pesante lenteur administrative.
     Une commune c'est une communauté d'êtres humains.
    Une commune ce n'est pas un simple bilan comptable, c'est un livre ouvert dont chaque page qui la compose a son importance, mais qui ne trouve sa cohérence que dans la totalité de l'ouvrage.
     Alors, lorsque l'on veut y ajouter de nouvelles pages, il ne faut pas le lire à l'envers ou y faire des ratures, notre avenir est à ce prix.
     L'association LIVE s'inscrit pleinement dans ce projet."
    (Jean-Luc JOUCHOUX, maire de Bonnefond)

     
         

RENCONTRE AVEC LE PROFESSEUR JEAMMET

     Si "la vie est une histoire de rencontre entre un génome et son environnement", une telle rencontre, avec un Professeur éminent, un Homme d'une telle envergure, redonne un sens à ce combat incessant, cette accouchement long et douloureux, pour la naissance de L.I.V.E.. 
     Sous l'emprise de concepts attendus par, notamment les décideurs, il est indispensable d'avoir l'écho d'une telle réflexion: "Il est important de faire attention, car si l'on a besoin de concepts, ceux-ci enferment. Les mots nous piègent dans des fonctionnements empêchant le sens même d'une véritable réflexion". Au même titre que "la sectorisation  devient un problème puisqu'elle permet à l'individualisation de se perdre dans une référence commune"
     "Tout n'est que recherche d'un équilibre. La question n'est pas de savoir si le verre est à moitié plein ou si le verre est à moitié vide, mais c'est notre rapport à la réponse qui nous construit et nous défini. Ce n'est pas la vérité de  notre monde, seul notre regard nous donne la possibilité de choix".

     "Ainsi, ce que l'on fait, nous fait". 
     "Et tout se joue entre deux émotions: la PEUR et la CONFIANCE".

     De ces axiomes, transposés dans une objectivité de terrain, nous nous questionnons sur le fait qu'il existe encore tant de jeunes mineurs dont les mesures de placements restent encore non-contractualisées faute de place, mais aussi sur le fait que des milliers de personnes âgées soient encore isolées dans l'attente d'un dernier silence.

    Nous remercions donc le Professeur JEAMMET, pour nous avoir conforté dans le sens même de notre désir d'action qu'il défini comme la "création du générateur d'ambiance", afin que tous, nous puissions: "changer le ton! Recréer des instants de parole différents, dans d'autres contextes, plus détendus, plus proches du partage, plus décalés".
               
     (Journée du 05/10/2017, D.I.U. "Adolescents difficiles", Limoges)

          
     

JOURNEE D'ETUDE A NÎMES

(01/02 juin 2017)
   Notre motivation, toujours intacte, nous a amené à participer aux journées d'étude de Nîmes portées par la M.E.C.S. (Maison d'Enfant à Caractère Sociale) de la communauté Coste, inspirées de la clinique de concertation.
   Le thème: "Et si vous nous aidiez à vous aider?" ou quand les institutions se mettent en mouvement avec les familles qu'elles accompagnent.
   Des rencontres, des richesses et dans maximum deux ans, la proposition de présenter L.I.V.E. à la tribune.

https://www.famillesetressources.com/nimes-2017

UN CONCEPT

  Au delà de l'air du temps, l'idée de création du Lieu Intergénérationnel de Vie Ensemble est le fruit d'une longue maturati...